top of page
  • Photo du rédacteurJL Portage

Mieux comprendre le portage entrepreneurial et ses avantages financiers


Une femme indépendante fait des analyses à son bureau

Entamer une aventure entrepreneuriale constitue une étape importante dans la carrière d’un professionnel. Il s’agit, en effet, du moment où il décide de travailler à son propre compte après mûre réflexion et de nombreuses analyses. Le portage entrepreneurial fait partie des dispositifs facilitant l’imprégnation des professionnels dans le monde des affaires.

Il s’agit d’un statut juridique créé en 2014, mais qui reste encore peu connu du grand public jusqu’à aujourd’hui. Il garantit les droits sociaux tout en permettant de se délester des obligations administratives et financières associées aux autres statuts juridiques indépendants. Ainsi, c’est le statut idéal pour exercer une activité professionnelle de prestation de services et optimiser son développement. Si vous souhaitez en savoir plus sur le portage entrepreneurial et ses avantages sur le plan financier, vous êtes à la bonne place.


Qu’est-ce que le portage entrepreneurial ?


Le portage entrepreneurial est un statut juridique permettant aux indépendants en prestation de service de créer et gérer leur activité indépendante. Cette nouvelle organisation de travail donne l’opportunité aux professionnels d’obtenir le statut d’indépendant et d’exercer leur savoir-faire de manière autonome. Ce dispositif leur permet d’être déchargés de toute la gestion administrative et comptable de leur activité et de se concentrer sur le développement de leur activité.


La société de portage entrepreneurial assure l’ensemble de la gestion administrative et comptable de l’activité de l’indépendan- porté. Ceci inclut la création, la mise à jour, la comptabilité de son activité ainsi que la protection sociale et d’autres services. Il est important de noter que l’indépendant-porté n’est pas un salarié car il n’a pas de contrat de travail  et que sa relation avec l’entreprise de portage se matérialise par un contrat de mandat, sans lien de subordination.


Ce contrat permet au porté d’exercer son activité pour son propre compte et donc de laisser à l’entreprise de portage le soin de gérer les tâches administratives à sa place. En contrepartie, la société de portage entrepreneurial prend un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé par le porté. Il est important de noter qu’en portage entrepreneurial, le porté n’est pas soumis à l’obligation de résultat. Il n’est pas obligé de réaliser un CA minimum comme exigé avec le portage salarial. En effet, pour permettre à la société de portage salarial de faire face à son obligation imposée par la Convention Collective de verser un salaire minimum au salarié-porté, c’est donc l’indépendant qui a l’obligation de faire tout de suite un CA suffisant pour faire face à cette obligation de salaire minimum, sous peine de ne pouvoir rester en portage salarial.


À qui s’adresse le portage entrepreneurial ?  


Le portage entrepreneurial s’adresse à différents types de profils de professionnels : 


  • les auto-entrepreneurs qui vont atteindre le plafond d’exonération de TVA et qui vont devoir tenir une comptabilité pour encaisser et reverser la TVA, plafond proratisé la première année donc difficile à respecter quand on démarre en milieu d’année.


  • les auto-entrepreneurs qui vont dépasser le plafond de CA maximum annuel et qui devront créer une société pour pouvoir continuer à travailler et à facturer, avec toutes les démarches afférentes aux structures juridiques tradionnelles : trouver un avocat pour rédiger les statuts, un comptable, ouvrir un compte bancaire professionnel, souscrire une RCP… Pendant le temps que prennent ces formalités, l’auto-entrepreneur ne peut plus facturer...

  • les personnes en recherche d’une situation salariée. Avec le portage entrepreneurial, elles peuvent proposer à l’entreprise de réaliser des missions ponctuelles qui peuvent constituter une période d’essai plus longue que celle imposée par la législation actuelle pour une embauche traditionnelle.


  • les préretraités, les retraités, les salariés  peuvent utiiser le portage entrepreneurial pour exercer une activité professionnelle leur permettant de compléter leurs revenus.

  • Les jeunes diplômés qui projettent d’acquérir une première expérience professionnelle durant leur parcours universitaire ou à la fin de leurs études.

  • Les chefs d’entreprise qui sont en cours de liquidation judiciaire pour pouvoir immédiatement rebondir et gagner leur vie.


  • Enfin, les indépendants qui sont submergés par la gestion d’un statut juridique traditionnel alors même qu’ils n’ont pas d’employés dans leur société.  Avec le portage entrepreneurial ils ont le moyen de sortir de leur statut de société immédiatement, sans attendre la fin de l’année et de se simplifier ainsi la gestion de leur activité et supprimer les mauvaises surprises d’un contrôle fisal ou URSSAF.

 

Concrètement, comment fonctionne le portage entrepreneurial ?


Comme susmentionné, le contrat de mandat relie l’indépendant à la société de portage. Ce contrat permet à cette dernière de réaliser des actes au nom du porté et pour son compte. Dès lors, après la signature du contrat, la société de portage se charge de l’aspect administratif, ce qui laisse à l’indépendant la possibilité de se concentrer sur son activité et à la recherche de clients. Lorsque celui-ci signe un contrat avec son client, l’entreprise de portage établit, sur instruction du porté, la facture l’adresse au client et en perçoit le règlement. À la fin du mois, l’indépendant porté reçoit sa rémunération avec un bulletin de paie, déduction faites des charges afférentes à son activité, y compris l’impôt sur le revenu du fait du prélèvement à la source.


Ainsi les sommes versées sur le compte bancaire personnel de l’Indépendant-porté sont nettes de tout.

Schéma du fonctionnement du portage entrepreneurial


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Les avantages financiers du portage entrepreneurial


Choisir le portage entrepreneurial permet de se décharger des obligations des autres statuts. Opter pour ce dispositif, c’est bénéficier des avantages financiers suivants :


Réduction des frais


Pour créer sa propre société, un entrepreneur doit régler différents frais fixes même si son activité n’a pas encore démarré et qu’aucun chiffre d’affaires n’a été réalisé. Choisir le portage entrepreneurial c’est ne plus avoir de frais fixes : PAS DE CA, PAS DE CHARGES !!


De plus, certains frais sont supprimés :   la CFE ou Cotisation Foncière des Entreprises, la Responsabilité Civile Professionnelle, les frais bancaires, les honoraires de comptable, d’avocat pour les AG et publication des comptes au Greffe.


  • les frais pros sont comptabiliisés en exonération des charges sociales et fiscales. En outre, l’indépendant n’est plus obligé de souscrire une Responsabilité Civile Professionnelle, il bénéficiera automatiquement de la RCP de la société de portage. . Enfin, les démarches liées à l’arrêt immédiat de l’activité ne nécessitent aucun frais.


Accès au bulletin de paie


Avec le portage entrepreneurial, le bulletin de paie est le justificatif officiel des revenus de l’indépendant. Ce qui est beaucoup plus pratique pour le quotidien : demander un crédit, prendre un logement, justifier à une administration ses revenus, plutôt qu’une simple déclaration de CA pour les auto-entrepreneurs ou un bilan, reflétant l’activité de l’année antérieure mais pas l’année en cours.


Pas d’obligation de CA minimum


Contrairement au portage salarial dont la Convention Collective  oblige la société de portage salarial à verser à ses salariés-portés un salaire minimum, or c’est le salarié-porté qui doit réaliser le CA pour percevoir ce salaire minimum.

 

 

Certains secteurs d’activité génèrent des prestations à forte valeur ajoutée qui vont rapidement dépasser le plafond de CA imposé aux auto-entrepreneurs. Ils sont alors contraints de basculer de la micro-entreprise à l’entreprise individuelle ce qui va demander de l’argent et du temps pendant lequel il ne pourra plus facturer.


Choisir le portage entrepreneurial est la solution pour éviter les désagréments dans la réalisation des différentes démarchespour changer de statut puisqu’avec lui, il n’y a pas de plafond de CA et donc pas de limite à la réussite.


Chez JL Portage, nous avons développé un produit d’optimisation de charges sociales : JLPLUS®, couplé au portage entrepreneurial classique. Le portage JLPLUS permet aux indépendants-portés de récupérer 84% de leur CA en rémunération nette avant impôts.


Ce produit d’exonération de charges sociales a été validé par un rescrit de l’URSSAF en 2017.


Opter pour le portage entrepreneurial JLPLUS® vous permet non seulement de gagner plus à CA d’affaires égal mais également de profiter de nombreux avantages comme :


  • Créer votre entreprise en moins de 48 heures et sans démarches administratives

  • Optimiser votre activité et vos revenus

  • Bénéficier d’une assistance 5j/7 ainsi que d’un interlocuteur dédié

  • S’alléger du RSI (SSI) et être inscrit à la Sécurité Sociale du régime général

  • Pas besoin de compte bancaire pro

  • Aucun administratif à gérer

  • Pas de plafond annuel de CA

  • Vous avez un bulletin de paie

  • Arrêt immédiat de l’activité sans frais

Commenti


bottom of page