Pour s'inscrire en portage VTC, rien de plus simple :

Inscription réalisée à 25%
null

Je lis et j’accepte les conditions du portage de mon activité

null

Je procède au paiement sécurisé de 220€

null

Je remplis mon contrat en ligne

null

J’envoie mes documents

Afin de pouvoir traiter votre inscription, il est impératif de nous transmettre les documents qui suivent. Dans le cas où vous ne disposez pas de tous les documents, vous pouvez toujours nous les envoyer après inscription à l’adresse indiquée dans votre email de confirmation d’inscription. Cependant veuillez noter que vous ne pourrez pas commencer votre activité tant que tous les documents ne nous seront pas parvenus. En vous remerciant d’avance de prendre connaissance de la liste suivante :

  • Votre Carte professionnelle VTC RECTO/VERSO
  • Votre Carte d’Identité RECTO/VERSO
  • Votre Carte Vitale
  • Votre Permis de Conduire RECTO/VERSO
  • Votre Carte grise
  • Attestation d’assurance pour « Transport de personnes à titre onéreux »
  • RIB
  • Le mandat de prélèvement SEPA pour les frais mensuels de 50 €
  • Contrôle Technique si votre véhicule a plus de 4 ans
  • Contrat de location de véhicule

CONTRAT DE PORTAGE ENTREPRENEURIAL VTC

A. OBJET DU CONTRAT

LE VTC donne mandat à LA SOCIÉTÉ d’effectuer toutes les formalités nécessaires à l’exercice de son activité d’indépendant porté.

LA SOCIÉTÉ assure le suivi administratif :

– Inscription par internet à l’URSSAF
– Facturation et encaissement du C.A. par LA SOCIÉTÉ pour le compte du VTC ;
– Paiement pour le compte du VTC des prélèvements sociaux et fiscaux en vigueur.

B. DUREE

Ce contrat est conclu pour une durée illimitée.
Chacune des parties a la possibilité d’y mettre fin à tout moment par écrit (email ou courrier), en
respectant un préavis de 8 jours.

C. HONORAIRES

En contrepartie de la prestation de service de LA SOCIÉTÉ, LE VTC s’engage à régler :

– Les frais de dossier à la signature du contrat : 170,00 € TTC non remboursables
– Les frais de l’imprimerie nationale pour l’achat de la vignette obligatoire : 50€ TTC
– Les honoraires de 12 % HT du C.A. HT encaissé du VTC, par déduction automatique avant virement
– Les frais fixes de 12€ par semaine, par prélèvement automatique mensuel

D. OBLIGATIONS DE LA SOCIÉTÉ

LA SOCIÉTÉ s’engage :

1. à reverser, dès encaissement du C.A., le montant revenant au VTC, déduction faite des prélèvements sociaux, fiscaux et des honoraires de LA SOCIÉTÉ, selon le calcul suivant :

Chiffre d’Affaires H.T. encaissé moins honoraires de LA SOCIÉTÉ (12 % HT) moins frais professionnels divisé par le coefficient de 1,85 ou 1,89 (suivant les dispositions ci-après).

Si le solde est inférieur au plafond de la tranche A de la sécurité sociale, le coefficient appliqué pour calculer la rémunération nette est de 1,85 ; si le solde est supérieur à la tranche A, le coefficient appliqué est de 1,89. Ce taux sera révisé en fonction des augmentations de charges (patronales, salariales et autres).

Dans le cadre du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu la rémunération nette versée en aura tenu compte.

Cette rémunération nette fera l’objet d’un règlement dès que LA SOCIÉTÉ aura encaissé le règlement correspondant de la part du CLIENT du VTC, ou au plus tard le vendredi qui suit (sous condition de recevoir la documentation liée au CA) ;

2. à remettre au VTC le guide des procédures ;

3. dès votre premier bulletin, à vous inscrire à la caisse de Retraite Complémentaire :

ABELIO/APRIONIS – HUMANIS – 139-147, rue Paul Vaillant-Couturier – 92240 MALAKOFF
(sous condition de cotiser sur votre bulletin de paie) ;

4. à vous faire bénéficier de la Mutuelle Groupe de OUF qui fera l’objet d’une adhésion individuelle sur demande ;

5. à remettre au VTC, le guide de l’action commerciale.

E. OBLIGATIONS DU VTC

LE VTC s’engage pour un contrat à durée illimitée :

1. à verser à LA SOCIÉTÉ les honoraires prévus dans le contrat ;

2. à fournir à LA SOCIÉTÉ toutes les informations et documents nécessaires pour l’inscription auprès du Ministère du Transport et de OUF ;

3. à respecter le guide des procédures (fourni par mail et par courrier au démarrage de l’activité) pour le bon fonctionnement de leur compte ;

4. à prendre connaissance et à signer la « Charte juridique du VTC » en annexe 1 du contrat ;

5. à prendre connaissance et à signer les conditions générales de ventes, en annexe 1 du contrat ;

6. à régler toute contravention au Code de la route ;

Dans le cas où JL PORTAGE recevrait des avis de contravention, LA SOCIÉTÉ facturera 20€ de traitement administratif par contravention, indépendamment de l’amende qui restera à régler directement par lechauffeur.

7. à disposer d’une R.C.P. (Responsabilité Civile Professionnelle).

F. FIN DE CONTRAT

Toute demande de cessation du contrat par LE VTC se fera par écrit (email ou courrier). Dès réception, la procédure de fin de contrat sera mise en place. Un préavis d’une semaine sera appliqué.

LA SOCIÉTÉ, se réserve la possibilité de procéder immédiatement à la résiliation du présent contrat et à la radiation du VTC de toutes les plate-formes de réservations en cas d’agressions verbales, menaces proférées envers son personnel ou propos de dénigrement envers LA SOCIÉTÉ.

G. CONTENTIEUX ET LITIGES

Toute contestation ou litige relatif à l’exécution du présent contrat relèvera exclusivement de la compétence du Tribunal de Grande Instance du siège social de LA SOCIÉTÉ.

ARTICLE 1 – OBJET

Les présentes conditions générales définissent les termes et conditions selon lesquels OUF s’engage, en fonction des prestations souscrites, à mettre à disposition du porté (ci-après le « PORTÉ ») son savoir-faire pour la gestion administrative de son activité d’indépendant.

ARTICLE 2 – DESCRIPTION DE LA MISSION

OUF fournit au PORTÉ la gestion administrative de son activité d’indépendant en assurant son inscription à l’URSSAF, le paiement de ses charges sociales et de la TVA liée à son activité.
Le C.A. HT du PORTÉ est alors reversé avec un bulletin de paie et/ou des quotes-parts de la SEP, déduction faite des différentes charges et des honoraires TTC de OUF. Les frais professionnels du PORTÉ sont comptabilisés avant l’établissement du bulletin de paie.

ARTICLE 3 – ENGAGEMENTS ET OBLIGATIONS DE OUF

OUF s’engage à régler toutes les charges liées au bulletin de paie et la TVA, à respecter la législation relative à l’activité exercée par le PORTÉ, à souscrire une assurance Responsabilité Civile Professionnelle couvrant son activité de société de portage.

ARTICLE 4 – EXECUTION DE LA MISSION

La Mission de OUF prendra effet à la signature du contrat de mandat signé entre le PORTÉ et OUF.
Pour l’exécution de sa Mission, OUF recevra du PORTÉ toutes les informations et documents nécessaires à la gestion de l’activité du PORTÉ.

ARTICLE 5 – LIEU D’EXECUTION DE LA MISSION

La Mission de gestion se déroulera dans les locaux de OUF.

ARTICLE 6 – ENGAGEMENTS DU PORTÉ

Le PORTÉ s’engage à transmettre les informations nécessaires afin que OUF puisse accomplir sa Mission.
Le PORTÉ s’engage à verser les honoraires dus à OUF relatifs à sa Mission, conformément aux modalités tarifaires prévues dans le contrat de mandat signé entre le PORTÉ et OUF.
Le PORTÉ s’engage à avoir un comportement loyal envers OUF et ses partenaires.

ARTICLE 7 – HONORAIRES ET FACTURATION

En contrepartie de sa mission de gestion administrative et fiscale de l’activité du PORTÉ, des honoraires sont définis dans le contrat signé avec le PORTÉ ainsi que les modalités de calculs effectués par OUF pour verser, déduction faite de toutes les charges et engagement du PORTÉ, le C.A. HT du PORTÉ par le biais d’un bulletin de paie et/ou des quotes-parts de la SEP.

Pour l’activité particulière de VTC, les modalités de calcul font l’objet de l ‘exemple ci-après :
Sur un C.A. TTC encaissé devront être déduits :
. La TVA applicable à l’activité concernée
. Les plateformes de réservation auront déjà prélevé leur commission avant de reverser à OUF le solde restant . Les honoraires de OUF

Le solde correspond à la marge brute du VTC, une fois réglées toutes les charges inhérentes à son activité. Le solde sera versé dans son intégralité si en regard de cette somme, des notes de frais peuvent être produites, car les frais sont exonérés de charges sociales et d’impôt, mais dans le cas contraire, le coefficient de charges en cours et mentionné dans le contrat de mandat sera appliqué pour obtenir la rémunération nette mentionnée sur le bulletin de paie. Les charges sociales correspondantes au Net du bulletin de paie seront alors prélevées par les organismes sociaux en fin de mois sur le compte de OUF.

 

ARTICLE 7 suite – HONORAIRES ET FACTURATION

7.1. Modalités de paiement :
Le règlement sera effectué par OUF, par virement sur le compte bancaire du PORTÉ que lorsque la somme correspondante au C.A. TTC facturé par le PORTÉ sera créditée sur le compte bancaire de OUF.
OUF ne peut effectuer aucun règlement de C.A. qui n’a pas été versé sur son compte bancaire.
Le reversement sur le compte bancaire du PORTÉ sera effectué dès que possible compte tenu des délais de traitement administratif interne et du calendrier (jours fériés, week-end, congés payés).
Conformément aux dispositions de l’article L.441‐6 du Code de commerce, tout retard de paiement des honoraires de OUF fera courir, sans préavis et de plein droit, des intérêts de retard dont le taux correspondra à trois fois le taux d’intérêt légal par jour de retard.
Aucune compensation ou déduction n’est possible au profit du PORTÉ.

ARTICLE 8- RESPONSABILITE

8.1. Responsabilité
Il est expressément convenu entre les Parties que l’obligation à la charge de OUF est une obligation de moyens quant à la réalisation des Prestations

et à l’achèvement de sa Mission.
OUF exécute sa prestation de service avec les informations fournies par le Porté et sous l’entière responsabilité de ce dernier.
OUF décline toute responsabilité vis-à-vis des Instances Administratives en cas d’informations erronées fournies par le Porté.
Le Porté s’engage alors à assumer toutes les conséquences, quelles qu’elles soient, relatives à la transmission à OUF de ces informations erronées ou non conformes à la législation en vigueur.
En outre, les Parties conviennent que l’obligation à la charge du PORTÉ quant à la transmission des informations nécessaires à l’exécution de la Mission de OUF est une obligation de résultat.

8.2. Limitation de Responsabilité
Le PORTÉ à l’entière responsabilité des informations transmises à OUF. En cas de contestation de la part de l’Administration sur les informations

fournies par le porté, OUF ne pourra être tenue pour responsable et toutes les conséquences administratives et financières devront être supportées par le PORTÉ.
OUF exclut toute responsabilité à quelque titre que ce soit pour les dommages indirects tels que manque à gagner, préjudice commercial ou financier, augmentation de frais généraux, conséquence du recours de tiers ou perte trouvant leur origine ou étant la conséquence du présent Contrat, quand bien même OUF en aurait été préalablement avisée, ainsi que des dommages causés à des personnes ou à des biens distincts de l’objet du Contrat.

La responsabilité civile de OUF ne pourra être engagée de son fait, ou de celui de ses conseillers, collaborateurs, sous‐traitants, partenaires que dans le cas d’actes accomplis, par OUF ou par ceux-ci, dans le cadre de l’exécution du Contrat et pour le seul cas où sera établi un lien de causalité entre le préjudice allégué et une faute de OUF, de ses conseillers, collaborateurs ou sous-traitants.
En tout état de cause, dans l’hypothèse où la responsabilité de OUF serait retenue à quelque titre que ce soit, le montant total des indemnités que OUF pourrait être amené à verser au PORTÉ ne pourra excéder le double du montant perçu par OUF au titre du contrat de mandat et ce, quel que soit le fondement juridique de la réclamation et la procédure employée pour la faire aboutir.

8.3. Frais professionnels
Le PORTÉ à la possibilité de comptabiliser ses frais professionnels récapitulés sur un imprimé intitulé « Note de Frais », à transmettre, dument

renseigné, à la fin de chaque période choisie.
La Note de frais transmise étant déclarative, le PORTÉ engage son entière responsabilité en cas de contrôle et en assurera les conséquences financières éventuelles.

Le PORTÉ devra assurer lui-même l’archivage de tous les justificatifs correspondants aux frais déclarés sur les notes de frais transmises à OUF pour pouvoir les produire en cas de contrôle par l’Administration.
Au premier Janvier de chaque année, le compteur des notes de frais, sera remis à zéro, seule sera prise en compte la note de frais de décembre de l’année précédente.

ARTICLE 9 – CONFIDENTIALITE

OUF s’engage, par les présentes, à considérer comme confidentielles et entrant dans le champ d’application du secret professionnel auquel elle est tenue, les informations de toutes natures relatives notamment aux activités du PORTÉ, à sa vie privée, à son organisation et à son personnel, que l’exécution de la Mission l’amènerait à connaître.

ARTICLE 9 suite – CONFIDENTIALITE

OUF s’engage à ne pas divulguer lesdites Informations Confidentielles à quiconque sauf autorisation expresse préalable du PORTÉ et en tout état de cause, à respecter la présente clause de confidentialité aussi longtemps que lesdites Informations Confidentielles n’auront pas été portées à la connaissance de tiers par le PORTÉ lui-même.

ARTICLE 10 – NON SOLLICITATION

Le PORTÉ renonce à engager, ou à faire travailler d’aucune manière, tout Conseiller de OUF, même dans le cas où la sollicitation serait à l’initiative dudit Collaborateur, sous‐traitant ou partenaire.
La présente clause déroulera ses effets pendant toute l’exécution du présent Contrat, puis pendant un an à compter de sa terminaison.
Dans le cas où le PORTÉ ne respecterait pas cette clause, il s’engage à dédommager OUF en lui versant une indemnité égale à dix fois le montant des honoraires de OUF perçus pendant la Mission.

Le PORTÉ s’engage à ne pas exercer la même activité que celle de OUF, directement ou indirectement, en tant que salarié ou indépendant, pendant la durée du contrat de mandat et pendant deux ans à compter de la terminaison du contrat de mandat.
La violation de cette clause de non concurrence entrainera automatiquement le versement de dommages et intérêts pour un montant équivalant à deux ans de C.A. HT de OUF généré par le PORTÉ.

ARTICLE 11 – INTEGRALITE DU CONTRAT

Les présentes dispositions générales, comprenant les présentes dispositions et les annexes, expriment l’intégralité des obligations des Parties, annulent et remplacent tout accord, correspondance ou écrits antérieurs.

ARTICLE 12 – RESILIATION DU CONTRAT

En cas d’inexécution totale ou partielle par l’une ou l’autre des Parties de l’une quelconque de ses obligations contractuelles, celui-ci pourra être résilié ou résolu de plein droit par les Parties sans autre formalité juridique par écrit (email ou courrier).
Cette résiliation deviendra effective suivant un délai de 8 (huit) jours après l’envoi par la Partie plaignante, exposant les motifs de la plainte, à moins que, dans ce délai, la Partie défaillante n’ait satisfait à ses obligations ou n’ait apporté la preuve d’un empêchement relevant de la force majeure.

L’exercice de cette faculté de résiliation ne dispense pas la Partie défaillante de remplir les obligations contractées jusqu’à la date de prise d’effet de la résiliation et ce, sous réserve des dommages éventuellement subis par la Partie plaignante du fait de la résiliation anticipée du Contrat.
Le contrat sera résilié sans préavis de plein droit, en cas d’agressions verbales, menaces proférées envers le personnel de OUF ou propos de dénigrement à l’encontre de la Société.

ARTICLE 13 – FORCE MAJEURE

Aucune des deux Parties ne sera tenue pour responsable vis à vis de l’autre de la non-exécution ou des retards dans l’exécution d’une obligation du Contrat qui seraient du fait de l’autre Partie consécutivement à la survenance d’un cas de force majeure au sens de l’article 1148 du Code civil. Dès la survenance d’un cas de force majeure au sens de l’article 1148 du Code civil, la Partie invoquant ce cas de force majeure le notifie à l’autre Partie par lettre recommandée avec accusé de réception, en exposant les faits auxquels elle se trouve confrontée.

Dès notification de la force majeure, les obligations du Contrat qui ne pourront être exécutées du fait de la force majeure seront suspendues d’un commun accord entre les Parties. Le report de délai est égal à la durée de l’empêchement causé par la survenance du cas de force majeure.
A défaut d’accord sur les mesures à prendre, et si la situation de force majeure se prolonge plus de trente (30) jours à compter de sa notification, les Parties ont le droit de résilier tout ou partie du Contrat dans les conditions prévues à l’Article 12 des présentes.

ARTICLE 14 – CONVENTION DE PREUVE – REGIME DES NOTIFICATIONS

Il résulte d’un accord exprès entre les Parties que les échanges entre elles pourront intervenir par tous moyens, notamment par SMS ou messagerie électronique aux adresses emails mentionnées dans leurs correspondances, factures ou dans tout autre document.
Les Parties conviennent que l’impression papier d’un courriel permet de prouver valablement la teneur des échanges.
Les Parties mettent en œuvre toutes les mesures de sécurité permettant de garantir la disponibilité, l’intégrité et la confidentialité des fichiers e- mail adressés par l’internet et sauvegarderont de la manière la plus appropriée et la plus sûre l’intégralité des messages transmis relatifs à l’objet des présentes dispositions.

ARTICLE 15 – INDEPENDANCE DES PARTIES

D’une façon générale, chacune des Parties est une personne physique ou morale indépendante juridiquement et financièrement, agissant en son nom propre et sous sa seule responsabilité. Les présentes dispositions ne constituent ni une association, ni un contrat de société, ni un contrat de travail, ni un mandat donné par l’une des Parties à l’autre.
OUF intervient en qualité de prestataire de services indépendant.

Il s’engage par conséquent à déclarer, sous sa seule responsabilité, les revenus tirés du contrat de mandat, à s’acquitter des déclarations et cotisations sociales et fiscales y attachées et, dans le cas où il serait amené à employer des salariés, à se conformer aux énonciations ci-après.

ARTICLE 16 – INTUITU PERSONAE

Le Contrat est strictement personnel et ne peut être cédé ou transféré par le PORTÉ à quelque personne ou société que ce soit, en tout ou en partie, directement ou indirectement, et de quelque manière que ce soit, notamment par voie de fusion, apport ou gérance libre; sauf accord écrit et préalable de OUF.
En revanche, OUF pourra transférer tout ou partie de ses droits et obligations découlant du présent Contrat à toute société créée par OUF ou affiliée de cette dernière, sans l’accord écrit et préalable du PORTÉ, notamment en cas d’apport ou de cession de branche d’activité ou de fonds de commerce.

ARTICLE 17 – DROIT APPLICABLE – LITIGE

Le droit applicable au présent Contrat est le droit français.
Tout différend qui naîtra de l’interprétation, de l’exécution, de l’inexécution, de la validité ou des suites, ou conséquences, des présentes conditions générales de vente sera soumis, préalablement à toute instance judiciaire, à un/des conciliateur(s), chaque Partie aux présentes en désignant un, sauf à s’accorder sur le choix d’un seul.
A cet effet, en cas de contestation, l’une des Parties informera l’autre par lettre recommandée avec accusé de réception du nom du conciliateur proposé, l’autre Partie ayant huit jours pour notifier celui qu’elle désigne ; le défaut de réponse dans ce délai vaudra accord de la deuxième Partie sur le choix du conciliateur avancé par la première.
En cas de défaut avéré de la Partie visée dans la réception ou le retrait en bureau de Poste d’une notification adressée par lettre recommandée avec demande d’avis de réception, la notification pourra être effectuée par tous moyens.
Dans un délai maximum de quinze (15) jours à compter de leur désignation, le(s) conciliateur(s) s’efforceront de régler les difficultés qui leur seront soumises et de faire accepter par les Parties une solution amiable.
Quelle que soit l’issue de ladite conciliation amiable, il sera procédé à la rédaction et à la signature par le/les conciliateurs(s) d’un procès-verbal de conciliation ou de non-conciliation.

A défaut de pareil accord dans les délais prévus, et sous réserve de production dudit procès-verbal de non-conciliation, le litige sera PORTÉ à la connaissance du Tribunal de Grande Instance du lieu du Siège Social de OUF au jour de l’assignation, lequel devra impérativement constater la production dudit procès‐verbal régulièrement signé aux fins de juger le litige.
Cette clause s’applique, sauf disposition d’ordre public contraire et, sans que cela ne puisse porter atteinte aux droits de OUF d’engager des poursuites à l’encontre de toute personne ayant porté atteinte à ses droits, auprès d’une juridiction qui aurait compétence en l’absence de la clause ci-dessus mentionnée.

ARTICLE 18 – ELECTION DE DOMICILE

Les Parties font chacune élection de domicile en leurs sièges respectifs, visés en tête des présentes.

Un VTC ne peut prendre en charge un client que si son conducteur peut justifier d’une réservation préalable du client.

Il ne peut ni stationner, ni circuler sur la voie publique en quête de clients, ni être hélé par un client dans la rue. La prise en charge immédiate sur la voie publique est réservée aux taxis.

Par exception, un VTC peut stationner aux abords d’une gare ou d’un aéroport (ou à l’intérieur de leur enceinte) dans l’attente du client ayant réservé, mais seulement pour une durée d’1 heure maximum avant la prise en charge effective.

La réservation préalable doit pouvoir être prouvée au moyen d’un ticket de réservation ou bon de transport (sur support papier ou électronique), comportant obligatoirement les informations suivantes :

•nom ou dénomination sociale et coordonnées de la société exerçant l’activité, •nom et coordonnées téléphoniques du client,
•date et heure de la réservation,
•date, heure et lieu de la prise en charge du client.

À la fin de la course, le conducteur doit retourner à l’établissement de son exploitant ou stationner hors de la chaussée (un parc de stationnement ou un garage par exemple), sauf s’il justifie d’une autre réservation préalable.

La maraude électronique au moyen d’applications de géolocalisation permettant aux clients de localiser les véhicules disponibles est interdite aux VTC et est réservée aux taxis.

L’absence de réservation préalable et la quête illicite de clients sont punies d’un an d’emprisonnement et d’une amende de 15 000 €, avec pour les personnes physiques des peines complémentaires (suspension de 5 ans du permis de conduire, immobilisation du véhicule pendant 1 an maximum ou confiscation définitive).

Un VTC ne peut pas être loué à la place, mais payé à la course.

Le prix total de la course peut être :

•soit forfaitaire, et déterminé à la course dès la commande,

•soit calculé après la prestation en fonction du temps de trajet (durée de la prestation) et de la distance parcourue (base horokilométrique).

Les prix sont libres, et non réglementés.

Chaque véhicule doit obligatoirement afficher une signalétique Voiture de Tourisme avec Chauffeur (VTC), constituée d’une vignette autocollante indiquant le numéro d’inscription de l’entreprise au registre des VTC et le n° d’immatriculation du véhicule.

La vignette, doit être achetée auprès de l’Imprimerie Nationale

Elle doit être apposée :

•à l’avant du véhicule : dans l’angle du pare-brise avant en bas à gauche de la place du chauffeur, et,

•à l’arrière du véhicule : dans l’angle du pare-brise arrière en bas à droite, à l’opposé de la place du chauffeur.

Elle doit être retirée ou occultée si le véhicule est utilisé pour une autre activité que celle de VTC.

Attention :

afin de n’induire aucune confusion dans l’esprit du public avec l’activité de taxi, il est interdit d’utiliser un dispositif extérieur lumineux.

Compétences professionnelles

Le chauffeur de VTC est tenu :

•d’être titulaire du permis B en cours de validité, depuis plus de 3 ans,

•d’obtenir une attestation d’aptitude physique délivrée par le préfet,

•de suivre une formation professionnelle initiale (dont des cours de langue étrangère, représentant 20% du temps de formation),

•ou d’avoir une expérience de chauffeur professionnel de transport de personnes, d’au moins 1 an au cours des 10 années précédentes.

Sont interdits d’exercer les chauffeurs condamnés pour certains délits : peine d’au moins 6 mois de prison pour vol, abus de confiance, délit du code de la route, etc.

Carte professionnelle

Pour obtenir la carte professionnelle VTC, il faut suivre une formation et passer un examen.

Vous pouvez avoir les coordonnées d’un centre de formation agréé VTC dans votre région en consultant internet.

Le chauffeur VTC doit obligatoirement détenir une carte professionnelle pour exercer son activité.

Lors de sa prestation, la carte professionnelle doit être apposée sur le pare-brise ou sur le véhicule de telle façon que la photographie soit visible de l’extérieur.

Le chauffeur doit rendre sa carte professionnelle dès qu’il cesse définitivement son activité.

Stage de formation continue

Le chauffeur doit suivre tous les 5 ans un stage de formation continue, d’au moins 7 heures, dispensé dans une école agréée.

La formation doit porter sur la réglementation générale du droit des transports et du Code de la route, les innovations dans la gestion de la relation avec les clients et les évolutions des pratiques professionnelles…

À l’issue du stage, une attestation de l’organisme de formation, signée et datée, valable 5 ans, doit être remise au chauffeur formé.

L’inscription au registre des VTC d’une personne physique ou morale établie en France, ou d’une personne ressortissante de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen (EEE) qui souhaite s’établir en France, est obligatoire pour exercer l’activité d’exploitant de VTC.

Dispositions comportementales du chauffeur VTC :
-Français courant
-Notions d’anglais
-Tenue correcte exigée : costume, cravate (ni capuche, ni casquette, ni bonnet, ni basket, ni jean) -Voiture impeccable à l’intérieur comme à l’extérieur

-Voiture désodorisée
-Voiture non-fumeur
-Boissons et friandises à disposition des clients

-Ouverture des portes par le chauffeur

En cliquant sur le bouton ci après je déclare avoir en ma possession les documents nécessaires et accepte les termes du contrat de portage ainsi que les CGV